24h motonautiques de Rouen 2017

J’ai eu la chance d’être embarqué pour 4 jours au sein du Team Nollet lors de l’épreuve des 24H motonautiques de Rouen :

Le Team Nollet est composé 3 bateaux.
Il faut une soixantaine de volontaires pour s’assurer que les 12 pilotes puissent finir la course !

  • Le bateau n°1  fait parti de la catégorie S1, le moteur 3,5 litres, 2 temps fournis 350cv et monte à 225km/h

 

  • Le bateau n°26  fait parti de la catégorie S2, le moteur 2,5 litres, fournis 240cv et monte à 205km/h

 

  • Le bateau n°66  fait parti de la catégorie S3, le moteur de 60cv permet de monter jusqu’a 105km/h

Toute l’équipe est installée dès le vendredi, les préparatifs et les dernieres révisions se font dans la bonne humeur

J-1, première mise à l’eau.

Tours de découverte du circuit pour les pilotes novices et les mises au point techniques.
Le bateau est le même pour les courses de vitesse et celles d’endurance.
Les réglages sont adaptés aux besoins spécifiques à une course de 24h.
Ici le but est de ménager la mécanique, économiser le carburant tout en faisant le plus de tour possible.

Les réglages sont minutieux … chaque détail à son importance !

L’équipe profite de ces essais pour faire des tests comparatifs des différents profils d’hélices.
Il faut choisir entre une bonne accélération et une meilleure Vmax.

L’attente est longue sur le ponton
de mise à l’eau, …

les mécaniciens attendent le retour du bateau pour faire les modifications demandées par le pilote

Dimanche, c’est parti pour la course !

Jusqu’à tard dans la nuit les bateaux continuent leurs tours, la fatigue se fait sentir autant pour les équipages que pour la mécanique.

Pendant ce temps, les invités de l’espace VIP profitent de la vue et des divertissements

Fin de la course à 1 heure du matin, pour des raisons de sécurité le plan d’eau est fermé jusqu’au petit matin.

Le lendemain la course reprends de plus belle à partir de 7h

Jusqu’au dernier moment la bataille fait rage ! La moindre panne, le moindre arrêt non prévu peut faire perdre les quelques tours d’avance sur les concurrents, le rythme est maintenu mais l’usure de la mécanique est prise en compte, c’est la dernière ligne droite, il faut tenir bon !!

Malgrés la casse moteur du bateau 26 (catégorie S2) après 18 heures de course,

le Team Nollet emmène 2 équipages sur le podium !
Chacun est 1er de sa catégorie.

Merci à toute l’équipe de m’avoir accueilli.
Ce fut une aventure très enrichissante, autant au point de vue humain que mécanique.

Je vous souhaite bon courage pour les prochaines épreuves du championnat et à l’année prochaine !

Quelques autres photos (en vrac)

Site du team Drakkard: http://teamdrakkar.fr/

Site de la société nollet : http://nollet.fr